RIP Online.com - ASSURANCES VIE : DITES-LE !
Signaler
un décès
Connexion à votre compte
1er dépositaire gratuit de vos souhaits post-mortem
Vous êtes ici > Accueil > Informations Pratiques > assurance vie > ASSURANCES VIE : DITES-LE !

ASSURANCES VIE : DITES-LE !

Sachez-le : il est primordial que l'on puisse savoir, après votre décès, si vous avez souscrit un contrat d'assurance vie . Des millions d'euros dorment sur des comptes bancaires sans que les organismes concernés ne contactent les bénéficiaires ! Des bénéficiaires vivent dans l'ignorance qu'ils pourraient toucher une somme d'argent !

Alors inscrivez -le sur RIP Online : donnez juste le nom de la compagnie auprès de laquelle est souscrit le contrat afin que vos proches puissent, en cas de décès, contacter cette société.

Assurance-vie : comment savoir si on est le bénéficiaire ?

LE MONDE | • Mis à jour le |Par Olivier Rozenfeld (Fidroit)

Les contrats d’assurance-vie sont des produits d’épargne souscrits par un assuré dont le décès va entraîner le dénouement au profit d’un ou de plusieurs bénéficiaires. La désignation de ces derniers est du ressort exclusif du souscripteur – il peut privilégier une personne étrangère à la famille, ou après un divorce, son nouveau concubin.

Pendant la vie du contrat, seul le souscripteur peut confirmer à tel(le) ou tel(le) qu’il (elle) est au rang des bénéficiaires. Mais il n’est pas obligé de communiquer cette information à l’intéressé(e), ni… de dire la vérité. A la mort de l’assuré, un potentiel ayant droit devra envoyer à la compagnie d’assurance un certificat de décès avec un justificatif d’identité. Et si le nom de l’assureur n’est pas connu, le dispositif « Agira » permet d’interroger toute la profession pour savoir si l’on a été désigné par un souscripteur.

Sans connaissance d’éventuelles dispositions prises par le défunt, c’est le notaire chargé du règlement de la succession qui, en collaboration avec la compagnie concernée, avertira les héritiers s’ils ont le statut de bénéficiaires. Enfin, les professionnels ont désormais l’obligation de s’informer du décès de leurs assurés et de rechercher les personnes que ces derniers avaient désignées comme bénéficiaires des produits d’assurance-vie qu’ils avaient souscrits.

  • Olivier Rozenfeld (Fidroit)